Les télécoms mettent la pression pour précipiter l’arrivée de la 5G

Depuis deux ans, la 5G est dans toutes les têtes, fait partie de toutes les discussions et de toutes les présentations des différents acteurs du secteur. Au Mobile Word Congress, organisé il y a un mois à Barcelone, elle s’affichait partout. Le déploiement de cette nouvelle technologie, censée offrir, entre autres améliorations, des débits au moins cent fois supérieurs à la 4G, est pourtant prévu à partir de 2020. Mais le calendrier pourrait s’accélérer, sous la pression des équipementiers et des opérateurs.

Une norme intermédiaire et provisoire pour son lancement plus rapide.

L’industrie s’est pour l’instant accordée sur l’adoption d’une norme intermédiaire et provisoire, baptisée « Non Standalone New Radio 5G ». Elle pourrait être prête dès la mi-2018, et permettre ainsi aux télécoms de délivrer de nouveaux services, en attendant la vraie 5G. « Il s’agit en fait d’une pré-5G, qui fonctionnera sur les réseaux actuels. On va pouvoir prendre les infrastructures et les fréquences utilisées par la 4G pour fournir des performances qui ressemblent à certaines des promesses de la 5G ».

Des débits d’au moins 10 Gbits par seconde.

Avec cette première spécification, assure l’expert, il sera ainsi possible d’offrir des débits d’au moins 10 Gbits par seconde, ce qui correspond aux objectifs de la 5G. En revanche, il ne sera pas possible de délivrer les latences (temps de réponse) attendues (1 milliseconde).

Difficile d’imaginer aussi que des smartphones 5G seront disponibles dès 2018, même si Qualcomm propose déjà dans son catalogue produits des composants (modems) compatibles.

Des « démos » chez Orange et Bouygues.

En France, la 5G semble encore lointaine, alors qu’environ 20 % de la population n’a pas encore accès à la 4G. Mais les opérateurs télécoms, encouragés par les équipementiers, multiplient aussi, depuis le début de l’année, les expérimentations. Après Orange fin janvier , c’était au tour de Bouygues Telecom de faire une « démo » il y a dix jours, face à la presse.

 

Source : https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211918871998-la-planete-telecoms-met-la-pression-pour-precipiter-larrivee-de-la-5g-2075441.php

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :